Notre philosophie au service de la vigne et du vin

Depuis de nombreuses années, nous adaptons nos pratiques afin de sauvegarder au mieux notre terroir.


Nous cherchons sans cesse à mettre en valeur notre patrimoine viticole dans le but d’élaborer des Côtes Roannaises dignes des grandes Appellations d'Origine Contrôlée.

Ces dernières années, nos méthodes culturales ont évolués.


Le travail du sol est redevenu une priorité sur une partie du domaine.


L'observation et le maintien de la biodiversité sont des atouts pour la défense naturelle  de la vigne.


C'est dans l'esprit de la production raisonnée que nous souhaitons conforter l'orientation de notre exploitation.

De la vigne au vin, il n'y a qu'un seul pas, mais lequel ?
C'est une question que nous nous posons tous les ans.

Sous l'influence du climat et du millésime, un travail soigné dans nos vignes nous permet d'amener, jusque dans nos chais, des raisins d'excellente qualité.
Nous vinifions séparément chaque terroir sur lequel nos vignes sont implantées, parce qu'une vigne est différente d'une autre tant par son âge que par son exposition.
Il faut laisser s'exprimer toute la quintessence de nos vins.
Nous espérons que cette démarche corresponde à vos attentes et que nos différentes cuvées en soient la preuve.

    Chaque saison, notre activité de vigneron est rythmée par le travail de la vigne.
La saison hivernale est consacrée principalement à la taille de la vigne. Quatre mois, à quatre mains, sont nécessaires à la préparation de chaque cep pour une nouvelle récolte.


    A l'approche du printemps, nous guettons les premiers signes du réveil de la vigne (appelés les pleurs de la vigne). Entre temps, nous avons pris soin d'amender les sols, avec un compost organique ou avec de la chaux, pour corriger leur acidité.


    Tout au long du printemps, des stades précis rythment le travail du vigneron.
    L'ébourgeonnage, une première étape qui consiste à sélectionner les bourgeons fructifères.


Ensuite, trois relevages successifs permettent de maintenir les branches droites à l'intérieur du palissage. L'écimage et le rognage, en juillet, stoppent la pousse de la vigne, favorisant ainsi l'alimentation du raisin. L'effeuillage et les éclaircissages clôturent la saison, ils permettent d’exposer les raisins au soleil et de réguler les rendements.       

En parallèle de ce travail viticole, nous apportons également le plus grand soin à nos vins qui sont vinifiés, élevés et mis en bouteille au domaine.
Pour reprendre les grandes étapes de l'élaboration du vin, nous pouvons commencer par les vendanges de septembre.


Entre la récolte des raisins et les premiers résultats de la vinification, il faut compter environ un mois. Pendant cette période, le vigneron est très attentif au bon déroulement des fermentations alcooliques et malolactiques. Les soutirages et débourbages sont les premières étapes de la clarification du vin.


Avant les grands froids, quelques cuvées peuvent être préparées pour la mise en bouteille. Les opérations de préparation à la mise en bouteille sont le collage et la filtration.
Pour les cuvées un peu plus de garde, le froid permettra d'affiner l'équilibre du vin. Une surveillance et des dégustations régulières permettent d'appréhender les assemblages du printemps.


Nous reprenons le travail du vin quand les températures des vins passent au-dessus de douze degrés.

Voici notre métier résumé en quelques lignes.
Si vous souhaitez en savoir un peu plus, nous vous accueillerons avec grand plaisir sur notre domaine pour vous faire déguster nos différentes cuvées  et vous parler de notre passion : notre métier.